Comment choisir ses bottes de moto ?

Pour rouler sur la voie publique, des chaussures adéquates sont obligatoires. Mais une bonne protection est tout aussi indispensable hors des chemins balisés. Moto, scooter, quad, buggy et trike ne font pas exception à cette règle. Seules des chaussures bien étudiées garantissent confort et sécurité des pieds, des chevilles et des mollets.

Une bonne chaussure de moto se reconnaît à différents aspects. Les chevilles sont convenablement protégées, la fermeture fonctionne bien et la semelle est moins déformable que sur une chaussure ordinaire. On trouve aussi des renforts au niveau du talon et des orteils.

Des protections supplémentaires sont courantes aux endroits où la chute risque de provoquer des déchirures. La semelle antidérapante est lisse ou à peu près. Une chaussure qui ne présente pas toutes ces caractéristiques ne se prête pas à la conduite d’une moto, d’un scooter, d’un quad, d’un buggy ou d’un trike. En cas de chute ou d’accident, elle ne vous protégera pas efficacement.

Les industriels ont conçu des bottes et des chaussures hautes pour différents usages. Les produits destinés au tourisme, par exemple, sont très différents des bottes de compétition.

Les chaussures de moto se divisent en deux grandes catégories : les bottes et les hautes tiges. Une botte protège le tibia et le péroné, tandis que la haute tige, plus légère et confortable, augmente la liberté de mouvement.

L’extérieur peut être en cuir ou en synthétique. Ce dernier gagne du terrain, pour plusieurs raisons. Une chaussure en matériau synthétique est généralement plus légère et facile à entretenir. Pourtant, le monde de la moto compétition conserve une nette préférence en faveur du cuir.

Si le produit est totalement imperméable, le fabricant le mentionne expressément dans la notice. Les qualités techniques de la doublure sont également primordiales. Des textiles traités contre les bactéries favorisent l’hygiène et préviennent les odeurs en usage intensif.

Le confort et la durée de vie des bottes et des chaussures dépendent dans une large mesure de l’entretien. Appliquez scrupuleusement les préconisations du fournisseur. Vous verrez : vous profiterez plus longtemps de votre investissement.

Autre précaution importante : un bon séchage après une sortie sous la pluie. Choisissez un local bien ventilé, à température normale. Si l’intérieur de la chaussure est mouillé, bourrez-le de papier journal. Celui-ci accélérera le séchage en absorbant l’humidité.

Lorsque vous vous rendez au magasin en vue de l’achat, portez vos chaussettes habituelles. C’est important pour trouver la chaussure qui vous convient. Prenez une taille au-dessus de vos chaussures normales. Vos pieds seront plus à l’aise sur la moto. Une circulation sanguine freinée accélère aussi le refroidissement.

Documents à télécharger

Articles liés

  • derbi
  • triumph
  • aprilia
  • tomos
  • victory
  • beta-motorcycles
  • skyteam
  • turbho
  • razzo
  • cagiva
  • gilera
  • ducati
  • ligier
  • mbk
  • royal-enfield
  • sym
  • cfmoto
  • husqvarna
  • kawasaki
  • lml
  • neco
  • piaggio
  • brixton
  • polaris
  • zero
  • suzuki
  • tgb
  • boom-trikes
  • honda
  • guzzi
  • yamaha
  • can-am
  • bmw
  • ksr-moto
  • indian-motorcycles
  • harley-davidson
  • mash
  • vespa
  • peugeot