Comment choisir ses gants de moto?

Vos mains sont capables des opérations les plus diverses, de l’ordinaire au vital. Vous avez bien raison de les protéger avec soin. Une simple chute à faible allure, en effet, peut occasionner des lésions irréversibles si les mains sont exposées. L’industrie de la moto répond à cet impératif en proposant un large choix de produits de qualité, adaptés aux besoins de chacun.

Les gants chargés de protéger efficacement le conducteur d’une moto, d’un scooter, d’un quad, d’un trike ou d’un buggy sont spécialement conçus à cette fin.

Non contents de préserver les mains des intempéries les plus diverses, ils préviennent aussi les blessures en cas de chute ou d’accident. Sans négliger pour autant le côté esthétique. Et si les gants de moto actuels soignent leur look, ils sont aussi très agréables à porter.

Les gants de moto ont fait du chemin depuis les débuts, sur le plan des matériaux comme de la coupe. Qualité des matières (en particulier les cuirs spéciaux), textiles de haute technologie, protections en plastique extrêmement solide, piqûres indestructibles : une vraie révolution ! Révolution du confort et de la durabilité, mais aussi de la protection.

Un bon gant de moto se reconnaît à la double épaisseur au niveau de la paume, des doigts et du dos de la main. Il n’est pas rare que les articulations des doigts bénéficient d’une protection préformée. L’élastique ou le réglage du serrage à hauteur du poignet évite la perte du gant dans une chute ou un accident.

Quant au gant de sport, il présente une structure très spécifique qui le réserve strictement à cet usage. Portez toujours les gants qui conviennent à votre situation : c’est seulement ainsi que vous concilierez confort et sécurité optimale.

En ce qui concerne les tailles, il existe quelques règles claires. À la longue, un gant trop petit et serré risque d’entraver la circulation sanguine. Dans ce cas, la main devient moins mobile et plus sensible au froid. N’oubliez pas non plus que le cuir rétrécit quand il est mouillé : prévoyez une marge de sécurité.
À l’inverse, le gant trop grand ne facilite pas la manipulation des commandes et dégrade la précision de la conduite. Si vous doutez, demandez conseil à un spécialiste. Il vous aidera volontiers.

Vous trouverez des gants imperméables ou non. Le fabricant précise toujours clairement à quelle catégorie son produit appartient. Il existe aussi des gants spécialement étudiés pour être portés par temps chaud. Ils sont munis d’orifices de ventilation et/ou de parties perforées.

Quel que soit le modèle retenu, la marque vous fournit aussi les instructions d’utilisation et d’entretien. En utilisant les bons produits et moyennant les précautions nécessaires, vous pourrez compter sur une bonne durée de vie et un confort à la hauteur de vos attentes.

Après un trajet sous la pluie, il faut aussi veiller à sécher correctement les gants pour préserver leur bon état. Ne les faites jamais sécher près d’une source de chaleur intense : suspendez-les plutôt à la corde à linge, dans un espace bien ventilé, de préférence à température ambiante. Si l’intérieur des gants est mouillé aussi, bourrez-les de papier journal. Celui-ci accélérera le séchage en absorbant l’humidité.

Conseil : vous faites de la moto par tous les temps ? Ayez toujours sous la main une paire de gants en réserve. Rien n’est plus désagréable que de prendre le départ avec les mains dans des gants humides.

Documents à télécharger

Articles liés

  • turbho
  • cfmoto
  • derbi
  • razzo
  • ducati
  • can-am
  • tomos
  • peugeot
  • aprilia
  • ksr-moto
  • skyteam
  • gilera
  • indian-motorcycles
  • sym
  • vespa
  • kawasaki
  • lml
  • mbk
  • triumph
  • ligier
  • brixton
  • honda
  • boom-trikes
  • mash
  • polaris
  • bmw
  • harley-davidson
  • guzzi
  • royal-enfield
  • husqvarna
  • beta-motorcycles
  • cagiva
  • suzuki
  • zero
  • victory
  • neco
  • tgb
  • yamaha
  • piaggio