Avec Start2Ride, FEBIAC met en avant les avantages de la moto et du scooter

Grâce au nouveau programme d’accompagnement en ligne « Start2Ride », FEBIAC, la Fédération belge de l’automobile et du cycle, invite les non-initiés à se mettre à la moto ou au scooter. La fédération soutient également « la Journée du Motard », une initiative destinée à rappeler toute l’importance de la sécurité à moto.

Pour de nombreux conducteurs de moto et de scooter, le début du printemps est le moment idéal pour sortir leur deux-roues de ses quartiers hivernaux et profiter de tous ses avantages. Et ceux-ci ne manquent pas : les motos et scooters sont pratiques (circulation rapide dans les embouteillages, facilités de parking), mais font aussi vivre des moments riches en émotions (sentiment de liberté, de ne faire qu’un avec son environnement). Certaines personnes ne roulent cependant pas (encore) à moto ou à scooter, mais hésitent à faire le pas. Qu’est-ce qui les retient ? Stijn Vancuyck, conseiller deux-roues motorisés chez FEBIAC, explique qu’il existe une série de préjugés tenaces au sujet de la conduite à moto et à scooter. Il pleut soi-disant « tout le temps » en Belgique, il est plus dangereux de circuler à moto et à scooter qu’en voiture, une moto grignote une partie supplémentaire du budget de la famille, l’examen est cher et difficile… « Ce sont des préjugés que nous souhaitons pourtant vaincre », poursuit Stijn Vancuyck.

Réfuter les faux arguments

  • Selon l’Institut royal météorologique d’Uccle (IRM), il y a en moyenne 199 jours de pluie par an, c’est-à-dire des jours où on enregistre plus de 0,1 mm de précipitations. Ce chiffre n’indique toutefois rien quant à leur durée. Si l’IRM ne possède pas de statistiques à ce sujet, son pendant néerlandais, le Koninklijk Nederlands Meteorologisch Instituut, a calculé qu’il ne pleuvait que 7,5 % du temps. Autrement dit, 92,5 % du temps, il ne tombe pas une goutte. Cela signifie donc que même si le temps est gris et pluvieux, il est souvent possible qu’il ne pleuve pas pendant les heures de pointe. Si c’est malgré tout le cas, une tenue de moto adaptée résoudra le problème.
  • Les derniers chiffres du baromètre de la sécurité routière de l’IBSR (pour les six premiers mois de 2016) montrent que le nombre d’accidents corporels impliquant des deux-roues motorisés a fortement diminué : de -11,5 % pour les motocyclistes et de -7,6 % pour les cyclomotoristes pour être exact. Jamais les statistiques nationales d’accidents corporels n’avaient été si bonnes pour ces deux types d’usagers. Le nombre d’immatriculations de motos et de scooters a lui aussi progressé.
  • Une moto ou un scooter est un véhicule supplémentaire qui augmente en effet les frais du ménage (assurance, taxe de circulation, etc.), mais ne doit pas forcément coûter une fortune. On trouve sur le marché un large éventail de motos légères et de scooters neufs dont le prix de vente varie entre 2 000 et 5 000 euros. N’oublions pas non plus que les motos et scooters qui ne dépassent pas les 250 cc sont exemptés de taxe de circulation. De plus, les assurances proposent des tarifs avantageux aux clients qui feront assurer chez elles leur voiture et leur moto.
  • Il est également faux de croire le permis moto est cher et difficile à obtenir. Il existe pour les jeunes un système progressif (A1, A2 et A). Il n’y a en revanche qu’un seul permis de conduire A pour les plus de 24 ans. Il faut en général suivre 12 heures de cours pour le décrocher. Cependant, les personnes qui ont un permis de conduire B depuis au moins deux ans peuvent conduire un scooter ou une moto de 125 cc sur la chaussée sans permis de conduire A, pour autant que la puissance du véhicule ne dépasse pas les 15 ch. Les usagers ayant obtenu leur permis de conduire B après mai 2011 sont quant à eux tenus de suivre 4 heures de cours, mais ne doivent pas passer d’examen.

Start2Ride

Avec le site web et le programme d’accompagnement Start2Ride, FEBIAC aide les non-initiés à se mettre à la moto ou au scooter et à passer le permis de conduire correspondant. Ceux-ci trouveront sur www.start2ride.be de nombreuses informations concernant la pratique de la moto et du scooter et leurs avantages : gain de temps considérable grâce aux facilités de stationnement, vitesse de circulation correcte dans les embouteillages, excellent moyen de se détendre, avantages fiscaux, etc. Toutes les informations sur le permis de conduire peuvent être consultées de manière claire. Vous pouvez immédiatement chercher une école de conduite dans votre quartier et télécharger un bon de réduction de 50 € à valoir sur une formation complète. Un simulateur vous permet également de trouver l’assurance la moins chère et un test de personnalité vous indique la moto ou le scooter qui vous convient le mieux. L’inscription au programme est gratuite.

Parce que les autres motards ont un rôle important à jouer, FEBIAC inaugure le principe du « tell a friend ». Stijn Vancuyck : « Tout le monde a parmi ses amis ou ses connaissances quelqu’un qui roule à moto ou à scooter. Il est plus facile pour un motard de convaincre quelqu’un qui a un intérêt potentiel pour les deux-roues motorisés. Si vous êtes motard, vous pouvez vous rendre sur le site Start2Ride et entrer l’adresse mail d’un ami. Vous pourrez ainsi tenter de gagner une formation plus poussée. » Quant à votre ami, il aura peut-être la chance de remporter une formation complète de 12 h dans une école de conduite, qui comprend l’accompagnement à l’examen.

Journée du Motard

Le 26 mars prochain, la VSV (Vlaamse Stichting Verkeerskunde) organisera la 2e édition du « Dag van de Motorrijder » en Flandre. L’AWSR (l’Agence wallonne pour la Sécurité routière) et Fedemot seront quant à eux chargés de l’organisation de la première édition de la « Journée du Motard » en Wallonie. Pour beaucoup, cette journée marquera le vrai début de la saison moto. Les motards pourront mettre leurs compétences de conduite à l’épreuve à quatorze endroits différents. Si FEBIAC soutient ce « contrôle de sécurité », c’est, selon Stijn Vancuyck, « parce que les personnes qui roulent beaucoup n’ont pas forcément une bonne maîtrise de leur véhicule. » Nombreux sont aussi les motards pour qui un tel événement est l’occasion de se rafraîchir la mémoire après la pause hivernale. De plus, les propriétaires de motos et de scooters pourront profiter de cette journée pour s’assurer de la conformité technique de leur deux-roues motorisé. Mais ce n’est pas tout ! De nombreux magasins de motos ouvriront leurs portes le 26 mars afin de vous faire découvrir les nouvelles motos et les dernières tendances en date dans le domaine des tenues (de sécurité) moto. Vous pourrez enfin tester de nouveaux modèles à différents endroits.

Plus d’informations sur www.journeedumotard.be.

 

Articles liés

Baisse record du nombre d'accidents pour les deux-roues motorisés

Lire la suite

Seulement 20% des scooters 50cc, cyclomoteurs et quadricycles légers sont immatriculés alors que la date limite approche

Lire la suite

FEBIAC plaide pour des mesures en faveur des motos

Lire la suite

Articles les plus consultés

KTM ANNONCE DES MOTOS D’ENDURO REVOLUTIONNAIRES : MOTEURS 2 TEMPS A INJECTION (1879)

Lire la suite

La sécurité à moto ou en scooter renforcée grâce aux évolutions technologiques (1623)

Lire la suite

KTM - Quatre nouveaux modèles dévoilés à l'EICMA (1000)

Lire la suite

Salon de la moto : tendance positive pour 2017 (870)

Lire la suite

Ducati et Diesel, à nouveau ensemble pour un nouveau Diavel (776)

Lire la suite

Motos et scooters : pour gagner du temps dans les travaux et les embouteillages (750)

Lire la suite

  • piaggio
  • can-am
  • mbk
  • yamaha
  • kawasaki
  • gilera
  • brixton
  • indian-motorcycles
  • honda
  • cagiva
  • tgb
  • suzuki
  • lml
  • ducati
  • beta-motorcycles
  • triumph
  • polaris
  • guzzi
  • husqvarna
  • turbho
  • aprilia
  • zero
  • bmw
  • neco
  • skyteam
  • royal-enfield
  • mash
  • sym
  • tomos
  • boom-trikes
  • peugeot
  • ligier
  • ksr-moto
  • vespa
  • harley-davidson
  • razzo
  • derbi
  • cfmoto
  • victory