Immatriculations de motos et scooters – Juin permet de compenser une grande partie de la baisse enregistrée durant le confinement

Les immatriculations de motos et scooters neufs ont enregistré en juin une forte hausse de presque 53 %. Ces chiffres sont donc en train de remonter en flèche après le confinement, au cours duquel les immatriculations avaient noté un important recul. Sur les six premiers mois de l’année, les immatriculations n’auront donc baissé « que » de 12,1 %.

 

Le net recul des immatriculations de motos et scooters neufs au cours de la période de confinement a été en grande partie compensé en juin. Le mois dernier, le nombre d’immatriculations a augmenté de 52,9 % pour s’établir à 4 218 unités. Ce résultat permet de ramener à 12,1 % le recul noté lors des six premiers mois de l’année, marqués par la crise du coronavirus. Au total, 13 604 motos et scooters neufs ont été immatriculés au cours de janvier à juin 2020.

Pour le secteur des deux-roues motorisés, l’année avait démarré sur une note positive, avec une forte augmentation des immatriculations en janvier (+37,2 %). Cependant, suite au confinement décrété au cours de la seconde quinzaine de mars, les immatriculations ont baissé de 41 %. En avril, le recul atteignait 70,7 %. Durant cette période, les concessionnaires étaient fermés et la pratique de la moto se limitait aux déplacements essentiels (la pratique récréative n’était pas autorisée). Dans le cadre de l’assouplissement des mesures au mois de mai, les immatriculations ont à nouveau augmenté, le recul se limitant au cours de ce mois à 6,2 %. En juin, les immatriculations ont connu un rebond majeur.

 

Retard

L’amélioration des chiffres est conforme aux attentes. Le confinement coïncidait avec le lancement traditionnel de la saison moto. En mars, la plupart des usagers de motos et scooters ressortent leur deux-roues motorisé après l’hivernage. C’est également à cette période que démarrent les livraisons des véhicules commandés. Les commandes sont généralement passées durant le Salon de la Moto en janvier. La crise sanitaire a retardé cette phase. En outre, les constructeurs, essentiellement les marques européennes, ont fermé leurs portes durant plusieurs semaines en raison de la pandémie, et la production a repris en mai et en juin. Cette fermeture a également ralenti les immatriculations.

 

Rêve accessible

La crise du coronavirus a également d’autres conséquences. Selon Stijn Vancuyck, conseiller deux-roues motorisés auprès de FEBIAC (la fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile et du cycle), la crise sanitaire a incité la population à réfléchir à sa mobilité. Les usagers veulent-ils à nouveau se retrouver dans les embouteillages avec leur voiture ? « Et à quel point les usagers des transports en commun, contraints de porter un masque, se sentent-ils à l’aise et en sécurité ? Les motos et les scooters sont des moyens de transport à part entière, individuels et flexibles, qui offrent une réponse à ces questions », estime Stijn Vancuyck.

Cette année, de nombreux Belges ne passeront pas leurs vacances d’été à l’étranger et ne consacreront donc pas des sommes importantes à des billets d’avion et à un séjour onéreux. Ils pourront donc utiliser cet argent pour se faire plaisir autrement. Pour ceux qui pensent depuis longtemps à s’acheter une moto, le rêve devient soudain accessible. Par ailleurs, une moto vous offre de nombreuses possibilités de loisirs, sans que vous ne deviez pour autant sortir du pays.

 

Différences régionales

On notera que le recul des immatriculations se répartit de manière inégale selon les régions. En termes de pourcentage, la Région de Bruxelles-Capitale et la province d’Anvers ont enregistré la baisse la plus significative, avec respectivement 23 % et 21 %. Le Brabant flamand a noté une diminution de 15 % alors que les immatriculations dans les provinces de Flandre-Orientale et de Flandre-Occidentale ont reculé d’environ 13 %, soit juste sous la moyenne du marché. Ce sont précisément les provinces qui affichent traditionnellement le plus grand nombre d’immatriculations et qui connaissent les plus gros problèmes de circulation. Le confinement et le télétravail obligatoire peuvent être considérés comme des causes possibles de cette forte baisse. Dans les autres provinces, le recul était moins fort que la moyenne du marché. Dans le Limbourg, la situation était même quasiment au statu quo.

 

Top 10

Dans le top 10 des marques, de grandes différences se profilent également. Yamaha figure à la première place et enregistre même une croissance de 1,1 %. BMW (2e), Honda (3e), Kawasaki (4e), Piaggio (6e), Harley-Davidson (7e) et SYM (9e) notent un recul supérieur à la moyenne du marché. KTM (5e) suit l’évolution du marché. Triumph (8e) limite le recul à 2,2 % et KYMCO (10e) progresse de 15,4 %.

Au niveau du top 10 des modèles, les modèles populaires (BMW R1250GS et R1250RT, Vespa GTS 300 et GTS125, et Kawasaki Z900) souffrent. Généralement, il s’agit de motos et de scooters souvent utilisés pour les déplacements entre le domicile et le lieu de travail. Mais ce sont aussi des modèles de marques européennes, qui ont dû interrompre leur production en raison de la crise du coronavirus. Yamaha enregistre encore un très bon résultat : les immatriculations du X-Max 125 cc (pouvant être conduit avec un permis B) ont progressé de 50,5 % et celles de la Tracer de 6 %.

 

Cyclomoteurs

Au niveau des cyclomoteurs, les immatriculations ont reculé de 14 % au cours du premier semestre. Ici également, les mois de mars et avril ont été marqués par une baisse importante. En mai, une amélioration a été enregistrée, mais les immatriculations étaient toujours en recul. En juin, les chiffres étaient de nouveau positifs, mais la progression n’était pas aussi spectaculaire que sur le marché des motos et scooters (8 % pour les cyclomoteurs contre 53 % pour les motos et les scooters). Le recul pour la catégorie A (jusqu’à 25 km/h) se limitait à 1,2 % alors que certaines marques progressaient. Pour la catégorie B, la baisse était plus forte : -18 %. Le top 3 est occupé dans cette catégorie par des marques de vélos à assistance électrique rapides.

 

Top dix marques janvier – juin 2020          
  2019 part 2020 part évolution
Yamaha    1.881     12,0%      1.882  13,80%   1,1%
BMW 2.240    14,5%       1.880       13,8%     -16%
Honda  1.912     12,4%       1.392        10,2%      -27,2%
Kawasaki   1.431     9,2%         1.224      9%          -14,5%
KTM  952       6,2%    831    6,1%      -12,7%
Piaggio   1.178          7,6%   821 6%     -30,3%
Harley-Davidson   951    6,1%   762      5,6%        -19,9%
Triumph   583        3,8%       570      4,2%       -2,2%
SYM 591    3,8%      478         3,5%        -19,1%
KYMCO    318      2,1%   367         2,7%          15,4%
           
Total 15.482   13.604   -12%

 

Top dix modèles deux-roues motorisés janvier-juin 2020          
  2019 part 2020 part évolution
1 BMW R1250GS          536 3,60% 394 3%    -26,5%
2 BMW R1250GS Adventure   453 3,10% 318 2,5%    -29,8%
3 Vespa GTS300 482      3,3%   316     2,4%       -34,4%
5 Vespa GTS 125 336     2,3%        245  1,9%       -27,1%
6 Yamaha MT-07 268    1,8% 243    1,9%       -9,3%
7 Kawasaki Z900 283      1,9% 222   1,7% -21,6%
8 Yamaha Tracer 900 201     1,4% 213   1,6%   6%
9 BMW R1250RT  257     1,7% 174    1,3%    -32,3%
10 Kawasaki Versys 650 147 1%  147    1,1%  0
           
Total                         14.834   13.004               -12,3%

 

Evolution par catégorie janvier-juin 2020  2019 part 2020 part évolution
scooter tot 125 cc  2.427 15,7% 1.973 14,5% -26,8%
scooter plus 125 cc  1.356       8,% 1.032   7,6% -4%
motor tot 125 cc 1.601 10,3% 1.637 12% 2,3%
basic/roadster 3.787 24,5% 3.056 22,5%  -19,3%
custom 856 5,5% 832 6,1% -2,8%
supersport 506 3,3% 510 3,8% 0,8%
sport-touring 44 0,3% 174 1,30% 395,5%
touring 778 5% 525 3,90% -33,5%
trail 2.898 18,7% 2.657 19,5% -8,3%
enduro 571 3,7% 598 4,4%          4,7%
trike 267 1,7% 271 2% 1,5%
quad 244 1,6% 249 1,8% 2%
buggy  3   2
andere  121 0,8% 72 0,5% -40,50%
Total   15.482   13.604  

 

Evolution cylindrée janvier-juin 2020           
  2019 part 2020 part évolution
min 125 cc  4.150 26,8% 3.668 26,90%           -11,6%
126 – 250 cc 224 1,5% 278 2% 24,1%
251 – 500 cc   2.424 15,7% 2.045 15% -15,6%
501 – 750 cc 2.212 14,3% 1.984 14,60% -10,3%
751 – 1000 cc  2.567 16,6% 2.493 18,30% -2,9%
plus 1000 cc 3.905 25,2% 3.136 23,10% -19,7%
           
Total      15.482   13.604 

-12,1%

 

Cyclomoteurs A (max 25 km/H)          
Top cinq marques janvier-juin 2020           
  2019 part 2020 part évolution
1       SYM 987 29,3% 913 27,5%           -7,5%
2       KYMCO 308  9,2%  505 15,2%  64%
3       NECO 313 9,3% 365 11% 16,6%
4       Peugeot 339 10,1% 325 9,8% -4,1%
5       GTS 365 10,8%  283 8,5% -22,5%
           
Total 3.366   3.325   -1,2%

 

Evolution par province janvier-juin 2020           
  2019 part 2020 part évolution
Anvers 2.581 16,7%  2.039 15% -21%
Bruxelles 1.233 8% 949 7% -23,1%
Brabant flamand 1.786 11,5% 1.520 11,2%           -15,1%
Brabant wallon 773 5% 725 5,3% -6,2%
Flandre occidentale 1.457 9,4% 1.260 9,3%             -13,5%
Flandre orientale 2.059 13,3% 1.779 13,1% -13,6%
Hainaut 1.666 10,8% 1.589 11,7% -4,6%
Liège 1.653 10,7%  1.552 11,4% -6,1%
Limbourg 1.127 7,3% 1.121 8,2% -0,5%
Luxembourg 402  2,6%  381 2,8%             -5,2%
Namur 745 4,8% 689 5,1%             -7,5%
           
Total 15.482      13.604  

 

Cyclomoteurs B (max 45 km/u)          
Top cinq marques janvier – juin 2020           
  2019 part 2020 part évolution
1       Stromer  2.051 19,1% 2.007 22,8% -2,2%
2       Riese und Muller 1.349  12,6% 1.208 13,7% -10,5%
3       Trek 334 3,1% 623 7,1% 86,5%
4       SYM 554 5,2% 433 4,9% -21,8%
5       Piaggio  464 4,3% 430  4,9% -7,3%
           
Total  10.749   8.801   -18,10%

 

Evolution inscriptions par mois janvier-juin2020    
motos et scooters    
  mois cumulation
janvier 37,2% 37,2%
février -9,3% 6,8%
mars -41,1% -14,8%
avril -70,7% -32%
mai -6,2% -26,2%
juin 52,9%  

-12,1%

 

Cyclomoteur (A + B) maand cumulation
janvier 2,9% 2,9%
février 9,8% 6,3%
mars -27,8% -6,8%
avril -59% -22,6%
mai     -17,76%  -21,3%
juin 8,1% -14,1%

Articles les plus consultés

Initiation off-road : une nouvelle expérience (42442)

Lire la suite

Un cyclomoteur sur deux n’est pas encore immatriculé (27325)

Lire la suite

La conduite à moto récréative est à nouveau autorisée. Les magasins rouvrent à partir du 11 mai (10109)

Lire la suite

Le Salon 2018 : Entrez dans le monde des deux-roues motorisés et des motocyclistes (9277)

Lire la suite

Non, les motards ne gênent pas les transports en commun sur les voies réservées aux bus (9250)

Lire la suite

Deux-roues motorisés : moins de temps dans les files, moins d’impact sur l’environnement (6811)

Lire la suite

Scooter ou moto 125 cc : une solution de mobilité, y compris avec un permis B (6749)

Lire la suite

  • boom-trikes
  • sym
  • can-am
  • vespa
  • zero
  • orcal
  • honda
  • ducati
  • ksr-moto
  • turbho
  • indian-motorcycles
  • aprilia
  • piaggio
  • gilera
  • peugeot
  • victory
  • royal-enfield
  • brixton
  • neco
  • yamaha
  • harley-davidson
  • guzzi
  • cfmoto
  • derbi
  • kawasaki
  • tgb
  • fb-mondial
  • polaris
  • ligier
  • lml
  • skyteam
  • mash
  • tomos
  • beta-motorcycles
  • bmw
  • husqvarna
  • triumph
  • cagiva
  • mbk
  • suzuki

Ne ratez rien de l'actualité moto en Belgique !

Inscrivez-vous à la newsletter de moto.be

Comment m’informer sur l’utilisation de mes données et me désinscrire ?