La vallée de la Bruche

Parsemée de charmants petits hameaux, de vignobles et de Ballons à cols, l’Alsace est une destination de rêve pour les amateurs de motos. Moins célèbre, la vallée de la Bruche relie le nord du massif des Vosges et le sud de la Lorraine. Sortir des sentiers battus ne nous fait pas peur sur les puissants chevaux de la Duc.

Bien chargée et sa soif épanchée avant le départ, elle ne doit être abreuvée qu’une fois pendant le voyage. En traversant le Luxembourg et la Sarre allemande, nous arrivons d’ailleurs bien vite au col du Donon. Son sommet sacré est coiffé d’une réplique d’un temple grec. Un lieu mythique offrant une vue exceptionnelle sur le massif des Vosges et la plaine alsacienne. Enfin, quand les dieux de la météo le permettent…

Vin, schnaps et bien-être

Au petit matin suivant, la grisaille ambiante ne nous décourage pas et nous nous engageons sur le sentier vers le sommet. De lourds nuages encombrent l’horizon et un brouillard mystérieux enveloppe les ruines et la reconstitution datant du XIXe siècle. Au loin, des voix résonnent : d’autres promeneurs semblent nous précéder. Nous ne profiterons pas du superbe panorama, mais nous ne pouvons pas nous plaindre. Notre visite au mémorial de l’Alsace-Moselle à Schirmeck et la vision des barbelés de Struthof à Natzwiller, le seul camp de concentration de France, nous font bien vite relativiser. La liberté et la démocratie nous semblent plus précieuses que jamais. Emplis de gratitude, nous prenons joyeusement place dans le restaurant de l’Hôtel Metzger.

Aujourd’hui, la région se prête merveilleusement bien à l’épicurisme. Vin, schnaps et moment bien-être figurent au programme du jour. Si la vallée de la Bruche est fort boisée, de précieux raisins poussent sur les hauteurs de la plaine alsacienne. Après un bon bol d’oxygène, nous remplissons donc nos verres dans la bourgade viticole d’Albé. Avec ses onze hectares, le Domaine Barthel est l’un des plus hauts vignobles de l’Alsace. Arrivés dans la ville de Steige, non loin de là, nous visitons sa distillerie Jos Nusbaumer, avant de nous abandonner à l’incontournable une dégustation de toutes ses variétés d’eau-de-vie… Quelques flacons de liqueurs fruitées vont rejoindre le pinot gris déjà logé dans notre coffre supérieur.

Nous nous refaisons une santé chez Julien & Spa, cet hôtel de Fouday connu des touristes belges. Bain turc, grotte à sel, jacuzzi… Un pur moment de bien-être. Quelques brassées dans la piscine intérieure et extérieure plus tard, c’est au tour de la Duc de se faire chouchouter. Nous l’emmenons faire un détour par le mont Sainte-Odile. La route des pèlerins est aujourd’hui parcourue par les motards en quête de vitesse. Depuis la terrasse du couvent, nous profitons enfin de la vue promise en haut du Donon.

Pain, confiture et salami

Pain, confiture et salami : notre menu pour cette nouvelle journée. Nos escales, Saâles, La Salcée et Bellefosse, sont des villes peu connues à l’histoire intéressante. À Saâles, nous découvrons Turlupain, la boulangerie bio de Luc et Muriel Reuiller. En 2013, ces artisans décident d’ouvrir ici leur deuxième fournil d’Alsace pour y préparer leurs délicieux pains naturels. Des produits appréciés, visiblement : à notre arrivée, l’étalage est presque vide !

Les Confitures du Climont de Fabrice Krencher ont été sacrées les meilleures de France. Perrine, fille du maître-confiturier, est née avec une petite cuillère de confiture dans la bouche. Passionnée, elle nous propose de goûter les différentes saveurs de la maison. Il reste évidemment de la place pour quelques bocaux dans notre coffre !

Le col de Steige nous guide vers Bellefosse. Nous prenons le temps en chemin, car le paysage qui défile sous nos yeux est l’un des plus beaux des Vosges. Il est dominé par le remarquable Climont, une montagne esseulée dans cet horizon verdoyant. La source de la Bruche est également toute proche. Quelque 76 kilomètres en aval, elle se déverse dans l’Ill, près de Strasbourg.

À l’auberge de Bellefosse, nous avons rendez-vous avec Simone Leininger. Incollable sur l’histoire de la région, elle nous accompagne pour une randonnée à l’assaut du col de Perheux. À l’arrivée, le saucisson et le verre de vin servi dans le jardin de l’auberge perchée au sommet sont une excellente récompense. Nous y goûtons le calme et le silence, comme les promeneurs qui traversent le domaine. Soupçonnent-ils qu’au début du XVIIe siècle, des dizaines de femmes accusées de sorcellerie ont ici été brûlées au bûcher ?

 

Une vallée exceptionnelle

La religion et la langue ont façonné ce coin de l’Alsace. Bellefosse et sept autres communes avoisinantes formaient autrefois une enclave protestante en territoire catholique. Comme dans le reste de la vallée de la Bruche, certains de ses habitants parlent encore le Welche, un ancien patois roman aux accents celtes venu de leurs ancêtres. Lorsqu’ils attaquèrent l’Empire romain d’Occident, les Germaniques appelèrent les personnes de la région les « walh ». De ce nom provient le welsch du Pays de Galles et notre wallon en Belgique !

Ces quelques jours nous ont permis de mieux connaître la vallée de la Bruche : agréables routes bordées de verdure, repas savoureux et abordables et, surtout, des habitants chaleureux au sens de l’accueil très prononcé. Ce coin de France, pourtant petit, a de beaux atouts à offrir aux amateurs de nature et de culture. Cette destination toute proche est également idéale pour un séjour de rêve avec un être cher (à vous de choisir de qui il s’agit…). Ici, le slow travel est à son comble : ralentir, prendre le temps de faire une pause avant de repartir de plus belle…

Plus d’informations

www.rendezvousenfrance.be

www.experience.alsace

www.valleedelabruche.fr

Logements

www.donon.fr

www.hotel-aubergemetzger.com

 

Texte et photos de Kris Van der Stockt

 

Articles les plus consultés

Un cyclomoteur sur deux n’est pas encore immatriculé (24404)

Lire la suite

Le Salon 2018 : Entrez dans le monde des deux-roues motorisés et des motocyclistes (7151)

Lire la suite

Non, les motards ne gênent pas les transports en commun sur les voies réservées aux bus (5985)

Lire la suite

Deux-roues motorisés : moins de temps dans les files, moins d’impact sur l’environnement (5613)

Lire la suite

KTM ANNONCE DES MOTOS D’ENDURO REVOLUTIONNAIRES : MOTEURS 2 TEMPS A INJECTION (3373)

Lire la suite

  • victory
  • derbi
  • aprilia
  • ksr-moto
  • sym
  • boom-trikes
  • zero
  • suzuki
  • lml
  • cfmoto
  • peugeot
  • cagiva
  • gilera
  • skyteam
  • royal-enfield
  • triumph
  • guzzi
  • vespa
  • beta-motorcycles
  • neco
  • harley-davidson
  • yamaha
  • tgb
  • mash
  • can-am
  • bmw
  • indian-motorcycles
  • mbk
  • orcal
  • brixton
  • turbho
  • piaggio
  • honda
  • husqvarna
  • tomos
  • fb-mondial
  • ducati
  • ligier
  • polaris
  • kawasaki

Ne ratez rien de l'actualité moto en Belgique !

Inscrivez-vous à la newsletter de moto.be

Comment m’informer sur l’utilisation de mes données et me désinscrire ?