Les deux-roues motorisés sont une solution de mobilité alternative, y compris à l’ère du coronavirus

À l’approche de la Semaine de la Mobilité, FEBIAC (la Fédération belge et luxembourgeoise de l’Automobile et du Cycle) souligne la solution que les deux-roues motorisés peuvent offrir aux problèmes de mobilité. On oublie souvent les motos et les scooters quand on aborde la question. Or, les deux-roues motorisés sont des alternatives intéressantes, encore plus dans le contexte de la crise sanitaire actuelle. Les statistiques prouvent aussi que la popularité des motos et des scooters est en augmentation.

 

Initiative destinée à mettre la mobilité durable sous le feu des projecteurs, la Semaine de la Mobilité se tiendra du 16 au 22 septembre. À cette occasion, ce sont surtout les transports publics et le vélo qui seront mis en avant comme solutions de mobilité alternatives à la voiture. FEBIAC s’étonne toutefois que les deux-roues motorisés (la moto et le scooter) ne soient guère évoqués comme moyen de mobilité valable. Les motos et les scooters ont en effet beaucoup d’avantages et contribuent à désengorger les goulots d’étranglement.

 

FEBIAC soutient les efforts visant à résoudre les problèmes de circulation, mais elle rappelle que les transports publics et le vélo ne sont pas les seules alternatives valables. En effet, les habitants de notre pays ne disposent pas tous d’un réseau de transports publics régional bien étoffé. Et le vélo, même en version électrique rapide, ne permet que difficilement de parcourir de grandes distances pour se rendre au travail. En outre, à l’époque du coronavirus, un certain nombre de voyageurs, par peur d’être contaminés, se méfient des transports publics. Il est donc logique que beaucoup d’usagers de la route continuent de prendre leur voiture et s’accommodent des problèmes de circulation (bouchons et retards).

 

Popularité de la moto et du scooter

Les statistiques font apparaître une nette croissance de la popularité des motos et des scooters. Sur la période allant de janvier à août, le nombre de motos et de scooters nouvellement immatriculés est pour ainsi dire resté stable, et ce, malgré le confinement imposé en mars et en avril. Pendant les huit premiers mois de l’année, le nombre d’immatriculations de motos et de scooters neufs est passé à 20 051 contre 20 290 en 2019, soit une baisse de seulement 1,18 %. Du côté des motos et scooters d’occasion, on relève même une hausse de 2,9 % du nombre d’immatriculations. Un mouvement de rattrapage a eu lieu après le confinement et le gros recul noté en mars et avril a été presque entièrement compensé.

 

L’évolution du nombre de permis moto délivrés et de la demande de cours de moto-école est un autre indice de la popularité croissante des deux-roues motorisés. Il y a une forte hausse des examens théoriques pour l’obtention du permis moto. Le secteur indique qu’après le confinement, le nombre d’examens passés a grimpé de 70 %. On note aussi une progression du nombre d’examens sur terrain privé (les « manœuvres ») et dans la circulation. Elle atteindrait, respectivement, 40 % et 15 %. La presse a également publié des articles indiquant que les écoles de conduite souffrent d’une pénurie d’instructeurs pour les cours de moto-école.

 

Bulle « unipersonnelle »

Sachant que l’infrastructure routière existante ne peut pas toujours absorber efficacement le flux des usagers, cette croissance n’est que logique. Les conducteurs de moto ou de scooter peuvent en effet circuler entre les files si la vitesse du trafic est de moins de 50 kilomètres par heure. Et il est plus facile de trouver une place de parking qu’avec une voiture : les motos prennent moins de place (il est possible de garer trois à quatre motos ou scooters sur l’emplacement d’une voiture). FEBIAC répète depuis longtemps déjà que si 10 % des automobilistes participant au trafic domicile-travail échangeaient leur quatre-roues contre un deux-roues motorisé, les files seraient sensiblement plus courtes et se résorberaient aussi plus vite.

 

Il y a par ailleurs l’effet du coronavirus. Le deux-roues motorisé est une alternative aux transports publics, où il y a désormais moins de places disponibles et où tout le monde ne se sent pas en sécurité dans les espaces partagés. La moto ou le scooter est en quelque sorte une « bulle d’une ou de deux personnes ». Le deux-roues motorisé est aussi un objet de loisirs. Les voyages à l’étranger ayant été et étant toujours plus compliqués, la moto ou le scooter est un moyen de se détendre sans franchir les frontières. Et tout le monde n’ayant pas eu l’occasion de s’offrir un voyage (onéreux) à l’étranger, un certain budget s’est libéré pour l’acquisition d’une moto ou d’un scooter. C’est l’une des explications au bilan favorable en termes d’immatriculations.

 

Statistiques

Les chiffres détaillés des immatriculations montrent que les motos pratiques ont toujours le vent en poupe. Les motos et scooters légers de 125 cc sont intéressants pour les titulaires du permis B. Ces derniers peuvent en effet les conduire sur les routes belges à condition d’être en possession de ce permis depuis au moins deux ans et d’avoir suivi quatre heures de moto-école. On pointera également la croissance de la catégorie des trikes, en partie due à l’offre élargie de scooters à trois roues. Ces scooters munis de deux roues avant et d’un frein au pied sont comptés parmi les trikes. Eux aussi peuvent être pilotés avec un permis B (à condition cependant, pour les personnes ayant obtenu ce permis après le 30 avril 2014, d’avoir suivi quatre heures de cours pratiques). Ces scooters sont d’ordinaire suffisamment étroits pour pouvoir se glisser entre deux rangées de voitures dans un bouchon.

 

Evolution par type de cylindrée – janvier -août 2020
           
capacité de cylindre 2019 part 2020 part évolution
           
jusqu’à 125 cc 5.768 28,4% 5.762 28,7% -0,1%
jusqu’à 126 cc – 250 cc 309 1,5% 367 1,8% 18,8%
251 cc – 500 cc 3,21 15,8% 3.157 15,7% -1,6%
501 cc – 750 cc 2.893 14,3% 2.876 14,3% -0,6%
751 cc – 1000 cc 3.282 16,2% 3.522 17,6% 7,3%
plus 1000 cc 4.828 23,8% 4.367 21,8% -9,4%
totaal 20.290   20.051  

-1,2%

 

evolutie naar categorie januari – augustus 2020
  2019 part 2020 part évolution
scooter jusqu’à 125 cc 3.347 16,5% 3.076 16,3% -8,1%
scooter plus 125 cc 1.810 8,9% 1.567 7,8% -13,4%
motor jusqu’à 125 cc 2.257 11,1% 2.572 12,8% 14,0%
basic/roadster 4.872 24,0% 4.432 22,1% -9,0%
custom 1.152 5,7% 1.177 5,9% 2,2%
supersport 650 3,2% 714 3,6% 9,9%
sport-touring 54 0,3% 246 1,2% 355,0%
touring 955 4,7% 751 3,8% -21,4%
trail 3.571 17,6% 3.675 18,3% 2,9%
enduro 745 3,7% 776 34,9% 4,2%
trial 30 0,2% 25 0,1% -16,7%
trike 360 1,8% 496 2,5% 37,8%
quad 332 1,6% 401 2,0% 20,8%
buggy 3 5
autre(s) 162 0,8% 130 0,7% 19,7%
onbekend 8
totaal 20.290   20.051    

 

Articles les plus consultés

Initiation off-road : une nouvelle expérience (42766)

Lire la suite

Un cyclomoteur sur deux n’est pas encore immatriculé (27672)

Lire la suite

La conduite à moto récréative est à nouveau autorisée. Les magasins rouvrent à partir du 11 mai (10390)

Lire la suite

Non, les motards ne gênent pas les transports en commun sur les voies réservées aux bus (9449)

Lire la suite

Le Salon 2018 : Entrez dans le monde des deux-roues motorisés et des motocyclistes (9399)

Lire la suite

Scooter ou moto 125 cc : une solution de mobilité, y compris avec un permis B (7598)

Lire la suite

Deux-roues motorisés : moins de temps dans les files, moins d’impact sur l’environnement (6943)

Lire la suite

  • husqvarna
  • guzzi
  • fb-mondial
  • cfmoto
  • vespa
  • tomos
  • can-am
  • ligier
  • gilera
  • suzuki
  • ducati
  • victory
  • zero
  • royal-enfield
  • bmw
  • brixton
  • kawasaki
  • indian-motorcycles
  • sym
  • triumph
  • neco
  • cagiva
  • tgb
  • honda
  • orcal
  • ksr-moto
  • skyteam
  • polaris
  • beta-motorcycles
  • turbho
  • yamaha
  • derbi
  • piaggio
  • harley-davidson
  • lml
  • aprilia
  • mash
  • boom-trikes
  • peugeot
  • mbk

Ne ratez rien de l'actualité moto en Belgique !

Inscrivez-vous à la newsletter de moto.be

Comment m’informer sur l’utilisation de mes données et me désinscrire ?