Qui sont les « motards » d’aujourd’hui?

Qui sont les motocyclistes d’aujourd’hui ? Et qui sont les conducteurs de scooter ? Ils constituent un groupe à ce point diversifié qu’il est difficile d’esquisser une image cohérente du conducteur de moto et de scooter type, en dehors du fait qu’il s’agit d’un homme, dans pratiquement 90 % des cas.

Dites à un(e) inconnu(e) que vous conduisez une moto et tous les clichés refont surface : vous êtes un « biker », un motard, vous êtes probablement en proie à une intense crise de la quarantaine, vous constituez, engoncé dans votre équipement et votre casque, une menace pour le petit-bourgeois et êtes un anticonformiste en quête de liberté. Autant de clichés qui sont encore fréquemment véhiculés dans les films et les séries télévisées.

Mais cette image stéréotypée est-elle bien conforme à la réalité ? Qui sont les conducteurs de moto et de scooter en Belgique et combien sont-ils ? Il est difficile de les recenser avec précision ; l’année dernière, le SPF Économie a dénombré quelque 465 000 motos et scooters dans le parc roulant de notre pays. Cela ne signifie toutefois pas qu’il y a également 465 000 conducteurs de deux-roues motorisés. Certains motards ont en effet plusieurs motos ou scooters dans leur garage. Par ailleurs, les statistiques à propos du nombre de permis de conduire ‘A’ délivrés (le permis de conduire moto) n’apportent également aucune réponse. En effet, les titulaires d’un permis de conduire A n’ont pas tous une moto ni un scooter et de nombreux motocyclistes ont encore un permis de conduire B antérieur à 1989, qui leur permet de conduire une moto ou un scooter sans le permis de conduire A. Une étude menée en 2006 par l’Institut pour la Mobilité (IMOB) de l’Université de Hasselt – Campus Diepenbeek auprès de 1 000 motocyclistes indiquait à l’époque que 46 % d’entre eux avaient encore le permis de conduire B. Depuis lors, ce pourcentage s’est réduit.

Un monde très masculin

Les conducteurs de moto et de scooter constituent également un groupe très varié. La seule caractéristique que l’on peut avancer avec certitude, c’est que 87 % sont des hommes, contre seulement 13 % de femmes. On peut raisonnablement penser que le pourcentage de femmes augmentera parmi les conducteurs de scooter de maximum 125 cc (pour lesquels un permis de conduire B suffit pour autant que ses détenteurs en soient titulaires depuis deux ans).
La grande majorité conduit une moto et une minorité importante, un scooter. Dans les nouvelles immatriculations de deux-roues motorisés, le rapport est de 70-30, soit 70 % de motos et 30 % de scooters. Toutefois, la popularité du scooter s’étant considérablement développée au cours de ces 15 dernières années, le rapport entre conducteurs de moto et de scooter est plutôt de l’ordre de 80-20 que de 70-30.
Déplacements entre le domicile et le lieu de travail ?

La principale différence entre les conducteurs de moto et de scooter réside dans l’utilisation de leur deux-roues motorisé : les motocyclistes sont principalement des conducteurs récréatifs (avec un groupe important qui combine la conduite de loisir et les déplacements entre le domicile et le lieu de travail), tandis que les conducteurs de scooter utilisent généralement leur véhicule à des fins utilitaires (pour se rendre au travail et en revenir). Ce constat est également attesté par le prix des engins. La plupart des scooters de 125 cc susceptibles d’être conduits avec le permis B se situent dans le segment de prix inférieur à moyen (de 2 000 à 3 000 euros). En revanche, la plupart des motos affichent un prix bien plus élevé, car il s’agit d’engins récréatifs ; le prix d’une moto moyenne oscille en effet entre 7 000 et 12 000 euros, soit des montants proches de ceux d’une petite voiture, voire équivalents. Les principaux segments du marché des motos sont celui des roadsters de base, plus abordables, celui des motos de tourisme (y compris les enduros routières), plus onéreuses, et celui des motos de plus de 1000 cc. Les engins de ces deux dernières catégories atteignent aisément les 15 000 euros, voire plus.

Classe moyenne

De nombreux conducteurs de moto et de scooter appartiennent dès lors à la classe de revenus moyenne ou supérieure, notamment car il s’agit pour nombre d’entre eux d’un deuxième (voire d’un troisième) véhicule en plus de leur voiture. Les propriétaires d’une moto sont en outre un peu plus âgés ; l’âge des motards oscille entre 35 et 55 ans. Ils ont en effet les moyens de posséder une moto en plus de leur voiture.
Les conducteurs de scooter et de moto de 125 cc, ainsi que les propriétaires de motos de super sport et de roadsters de base peu onéreux sont plus jeunes (entre 25 et 35 ans). La législation adaptée en 2013 favorise par ailleurs le rajeunissement : les conducteurs de 18 ans désireux d’enfourcher une moto doivent commencer par un modèle de 125 cc – meilleur marché – et peuvent, après deux ans, passer à une moto de type A2 d’une puissance limitée (35kW). Ce n’est qu’après quatre ans (à l’âge de 22 ans donc) que la limite en termes de puissance moteur disparaît. La solution alternative consiste à attendre l’âge de 24 ans au moins pour obtenir immédiatement le permis de conduire A sans restriction de puissance.

Kilomètres

Le kilométrage annuel traduit l’usage récréatif : il varie en moyenne entre 2 600 et 3 000 kilomètres. Toutefois, les différences entre les conducteurs sont très marquées : certains d’entre eux ne sortent leur moto du garage que quatre fois par an pour effectuer un court déplacement, tandis que d’autres, qui utilisent leur moto au quotidien pour leurs déplacements entre le domicile et le lieu de travail, parcourent 15 000 kilomètres, voire davantage. Les « navetteurs en scooter » parcourent quant à eux 7 000 kilomètres par an.
Enfin, la diversité des motocyclistes se reflète également dans les marques, les types et les modèles de motos. La DIV, la Direction pour l’Immatriculation des Véhicules, a par exemple recensé, au cours des six premiers mois de cette année, plus de 90 marques différentes…

Articles les plus consultés

Initiation off-road : une nouvelle expérience (41494)

Lire la suite

Un cyclomoteur sur deux n’est pas encore immatriculé (26561)

Lire la suite

Le Salon 2018 : Entrez dans le monde des deux-roues motorisés et des motocyclistes (8952)

Lire la suite

Non, les motards ne gênent pas les transports en commun sur les voies réservées aux bus (8687)

Lire la suite

Prime pour les motocyclettes et les cyclomoteurs électriques (7822)

Lire la suite

Deux-roues motorisés : moins de temps dans les files, moins d’impact sur l’environnement (6569)

Lire la suite

  • tgb
  • yamaha
  • fb-mondial
  • suzuki
  • beta-motorcycles
  • polaris
  • tomos
  • vespa
  • harley-davidson
  • aprilia
  • guzzi
  • cagiva
  • ksr-moto
  • derbi
  • victory
  • skyteam
  • husqvarna
  • honda
  • triumph
  • royal-enfield
  • peugeot
  • ducati
  • zero
  • turbho
  • can-am
  • indian-motorcycles
  • brixton
  • ligier
  • mbk
  • neco
  • bmw
  • lml
  • sym
  • boom-trikes
  • kawasaki
  • orcal
  • gilera
  • mash
  • cfmoto
  • piaggio

Ne ratez rien de l'actualité moto en Belgique !

Inscrivez-vous à la newsletter de moto.be

Comment m’informer sur l’utilisation de mes données et me désinscrire ?